Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Pressez-vous de m'aimer

    25 septembre 2012

    Thierry_Cabot_-_Pressez_vous_de_m_aimer.mp3 Pressez-vous de m'aimer. J'avais froid tout à l'heure. Le vent du soir gémit comme un enfant glacé. D'infatigables maux pleuvent sur ma demeure, Et mes élans d'hier ont pour toujours cessé. Car hier est si loin......

  • Marie

    25 septembre 2012

    Vers nous, telle une reine humble dans son fichu, Plus séraphiquement lumineuse qu’aucune, Elle resplendira sans tache et sans lacune Par-delà toute nuit où l’amour avait chu. Celle-là, pas une autre, à qui l’homme déchu Attachera des yeux dépouillés...

  • Bébé

    29 août 2007

    Autour de mon berceau se penchent Les amoureux de mon minois. Les uns, les autres, tous ils flanchent Dès que j'agite un peu les doigts. Je suis un bébé sans problème A l'appétit fort aiguisé. Tiphaine est mon nom de baptême. Je souris au moindre baiser....

  • Vers à une inconnue

    25 septembre 2012

    Que ne suis-je l’amant des aurores songeuses Où le temps ne connaît ni bourreau ni martyr. Quand rêvent sous mes yeux tes épaules neigeuses, Que ne puis-je à la fois m’y perdre et m’y blottir. Plein de toi chaque jour, que n’ai-je au moins, que n’ai-je...

  • Petite France

    25 septembre 2012

    A force d’être lâche et recroquevillée, Tu n’es déjà plus celle où vibraient nos couleurs, Ma France à la voix trouble, à la lèvre écaillée, Qui dans le fiel recuit saccage tes valeurs. Quoi ! ne serais-tu plus qu’une harpe geignante, Qu’une chaloupe...

  • Entre le jour et la nuit

    23 avril 2012

    Toi qui jusqu’à la nue empruntes L’éclair où flambe l’essentiel, Fais resplendir mon coin de ciel Ennuagé d’ombres défuntes. Mais peux-tu raviver toujours Ce qui toujours meurt et s’absente ? Déjà ma nuque blanchissante Porte la nuit des anciens jours....

  • La mort désirable

    23 avril 2012

    Sur moi le matin sourd tombe comme une chape. Je n’ose même croire à l’éveil des lilas. Rien ! sinon dans la peine accrochée à mes pas, Hier qui balbutie et demain qui s’échappe. De l’amour, aucun don, pas une seule grappe. Partout glisse le doute avec...

  • Cauchemars

    23 avril 2008

    Ténèbres, lames étrangleuses D’un cauchemar toujours nouveau. Sommeils troués de nébuleuses Forant les coins de mon cerveau. Serpe du félon qui découpe Ce lit aux traîtres barbelés Sur lequel je hurle à la poupe Des bateaux nains démantelés. La nuit m’enserre...

  • Perfide candeur

    31 août 2012

    Es-tu belle, toi femme à la candeur perfide ? Peut-être selon l’heure ou selon le moment ; Le moment qui te voit majestueusement Réenchanter mes yeux de ton pas de sylphide. Entre soie et velours, tu caches intrépide Ce poignard affûté pour un nouvel...

  • Le passant

    10 septembre 2012

    Toupie écorchée, Qu’a-t-il voulu faire ? Sur le planisphère, L’ombre s’est couchée. Vingt ans puis quarante Et plus, ô dilemme ! Dont s’échappent même L’or et l’amarante. Au bout, la nuit sotte, La moisson ravie. A l’écran sans vie, L’image qui saute…...

  • Je te vois

    12 janvier 2012

    Rieuse, je te vois sur la berge dansante Me subjuguer, mon éternelle, ma passante, De ton regard d’eau claire ample et vertigineux. Quand s’animent tes pas, je m’entends vivre en eux, Et tu sembles toujours au soleil qui te porte Caresser d’un éclat la...

  • Vous direz...

    03 novembre 2011

    Vous direz que je fus celui-là qu’on insulte, Une apparence d’homme en un mauvais logis ; J’aurai vécu si peu dans l’ombre ou le tumulte, Martelant l’idéal de mes deux poings rougis. Vous direz qu’hébété j’eus grand-peine à connaître Ce monde où les fâcheux...

  • Les fées

    05 mai 2012

    Sauront-elles jamais, la nuit quand le cœur tombe, Quand le réel n’est plus qu’un engloutissement, Contenir de leurs doigts collés au firmament La mer de nos sanglots regardant vers la tombe ? Hier, nous les sentions à chaque élan du jour Avec ces alcools...

  • Que fait l'homme ?

    31 octobre 2011

    Que fait l’homme ? Vois sur les pelouses follettes Quelque diptère qui frémit, Et sous les jeunes gouttelettes, Un tressaillement de fourmi. A nos pieds, l’herbe matinale Héberge au milieu des frissons L’imperceptible d’où s’exhale Le bouquet d’impalpables...

  • O douce !

    25 novembre 2011

    O douce ! malgré toute perte, Ce soir enfin, si tu le veux, Efface d’une joue experte L’ombre qui pèse à mes cheveux. Que ta caresse duveteuse En onde lisse roule en moi ! Avec des sanglots de conteuse, Avec l’arpège de l’émoi. Ton souffle maintenant...

  • Une photo ancienne

    11 décembre 2011

    Est-elle jaunie assez, La photo qui dans un meuble, Des moissons d’un vieux passé, Souffle le chaume ou l’éteuble ? « Mil neuf cent soixante-deux. Sans qu’aucun éclat ne m’orne, J’ai tout l’air du galvaudeux Traversé d’une onde morne. Avec mon regard...

  • Le Sacré

    27 décembre 2011

    Infini poudroiement que le cœur large appelle, O fécond trouble illuminé du sud au nord ! Voilà que loin là-bas se dresse une chapelle Où l’amour sidéral flamboie autant que l’or. C’est le moment, c’est Lui ; les gestes en cascades Mêlent leur douceur...

  • Les premiers pas d'un enfant

    29 août 2007

    Enfant, voici l'aube sublime Où comme dans un même envol, Tes menus pieds qu'un souffle anime, Osent d'un coup fouler le sol. Et plein d'amour, tu t'extasies ; Le monde si grand, si nouveau Est fait d'au moins cent poésies Dont tu demeures le joyau. Alors,...

  • Le lapin

    29 août 2007

    Un fier lapin allait, joyeux, Sur l'océan vert de la mousse, Et l'on voyait mille ciels bleus Se refléter dans sa frimousse. "Où cours-tu donc, le nez au vent ? Ami lapin, veux-tu le dire ? Ton oeil est vif et bien souvent Flotte sur toi comme un sourire."...

  • La mort du petit oiseau

    29 août 2007

    Un petit moineau vole ingénument Dans notre maison ouverte à sa joie ; D'une pièce à l'autre, ô comme il déploie L'innocent bouquet du ravissement ! Mais la porte claque... et notre famille Malheur ! pour un mois, va quitter les lieux. Le cher oisillon...

  • L'enfant et le mouton

    29 août 2007

    Ah ! qu'ils sont jolis à voir ! Lui bêlant à sa venue, Elle coquette et menue, L'entretenant jusqu'au soir. _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ La fillette davantage Dit l'aimer à tout moment. Le mouton dans son langage Ne parle pas autrement. Et c'est vrai...

  • La fée aux doigts d'argent

    29 août 2007

    Elle est partie avec l'automne, La douce fée aux doigts d'argent ; Elle est partie, et plus personne N'enchantera mon coeur d'enfant. Elle savait si bien me dire Les mots qu'attendent les rêveurs, Et dissiper par un sourire Toutes révoltes et douleurs....

  • Le crocodile aimant

    29 août 2007

    Je suis un crocodile... aux crocs... aux crocs charmants. On me croque, on me craint et même on me plaisante. C'est un accroc au coeur, ce sont mille tourments Que me font des escrocs à l'âme malfaisante. Je m'accroche à l'espoir d'être cru par moments...

  • L'amour brisé

    25 septembre 2012

    Mon îlot de feu clair, mon nid, mon amoureuse, Depuis quand n'ai-je plus dans ton riche cou blanc Enseveli ma tête orpheline et fiévreuse Et d'un bien sans égal épousé tout l'élan ? L'hiver a déjà mis son lourd sanglot de givre ; Les violons brisés ont...

  • Rappelle-moi...

    25 février 2012

    En ce lieu sans visage où me mord la tristesse, Rappelle-moi l’abeille unie à la candeur ; L’ineffable anémone aux yeux de prophétesse Dont j’aimais réveiller dans ma paume l’odeur. Rappelle-moi, veux-tu, les soirs comblés d’oranges Et les crayons fougueux...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens