Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 21:31

 

 

Ils sonnent tant, ils sonnent tant ce vague soir,

Les noms limpides chuchotés sous une porte,

Ceux que je n’ose entendre au bout de ma foi morte

Et qui se tiennent là comme le désespoir.

 

Ils bougent trop, ils bougent trop, les cent visages

Dont le profil s’égare aux lacis du chemin,

Et dont je vois à peine en agitant la main

S’esquisser les contours dans le sommeil des âges.

 

Ils défilent sans but, déguenillés, si vieux,

Les emplois sur lesquels j’ai tissé maints dimanches

Pour ne gagner au fond que la lèpre à mes manches,

Le dégoût en mon cœur et le vide en mes yeux.

 

Ils se glissent vers moi, coulant de la fenêtre

Avec la cruauté d’une eau sourde qui luit,

Les jeux, les menus jeux inventés par celui

Où quelquefois soudain je crois me reconnaître.  

 

 

Poème extrait de "La Blessure des Mots"

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 21:31

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.

 

 
Que fais-tu là ? blême et vaincu,
Tel un fantôme oubliant l'heure,
Et sale, dans l'aube qui pleure,
D'avoir souffert et trop vécu.

Avec tes yeux irrésolus,
Au moins, connais-tu ta demeure ?
Toi qui savais mais ne sais plus
S'il est bon que l'on vive ou meure.

Que fais-tu là ? Que fais-tu là ?
Jouet que ravage l'éclat
Des plus glaciales défaites.

Que fais-tu là ? Que fais-tu là ?
Nourri du vent de l'au-delà
Et brisé par mille tempêtes.


Poème extrait de " La Blessure des Mots "

http://www.elpediteur.com/catalogue.htm#cabot







 

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 12:31

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.





Des murs



Des murs m'assaillent, de grands murs,
Bâtis pour les agonisants ;
D'horribles murs qui me flagellent
De leur poids trouble et forcené.

Ils sont tous là comme les chancres
Veules et noirs de la conscience.
Des murs, toujours, des murs, des murs
M'ont étouffé de leurs yeux vides.





Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition




      

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 09:44

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




Epouvante allumée au cri des âmes veuves,
Amas de corps en déshérence,
Le glas, sonne le glas pour l'ultime voyage
Quand toutes les chairs se confondent.

Je hurle en soulevant ma crinière d'épines
Comme un sanglot tempétueux.
Mes mains tremblent du feu maudit qui les dévaste
Dans des remous de suie ardente.

" Tu n'es rien, tu n'es plus qu'une voix sans organe,
Tu n'es plus rien qu'un écorché "
Grimacent à la fois tous les fantômes blêmes
Dont le zèle affreux me dévore.

L'enfer est là, l'enfer écumant de désastres,
Echevelé de haines fauves,
L'enfer immense et vil où saignent mes entrailles
En de vertigineuses plaies.



Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition






 

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 09:24


Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité. 




J'ai pris à la mort des agenouillements délicieux,
des troubles de fossoyeur.
Au milieu des ruines, le dégoût m'a façonné.
Les roses pourries ont célébré mes cauchemars.
Je me suis vu près du diable en voleur de pestilences,
tandis que sur moi vermines et cafards s'acharnaient
longuement.
Et j'ai de l'horreur fait mon ciel et mon luxe, armant 
d'un coup mon bras desséché.
O vers ! soyez réjouis !
Mangez-moi, mangez-moi donc.
Bientôt nous allons nous entendre.
Je suis votre amant prodigieux.


Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition
  



Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 08:59

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.





Folie macabre


Filez ! convois funèbres.
La mort s'enfuit au grand galop.
Vite ! que l'on me cloue un nouveau cercueil,
Un long cercueil en bois d'ébène qui fasse impression.
J'ai touché de mes doigts la plaie vive de l'absurde.


Oppositions


Atomes chargés de dynamite,
Prisons d'étranglement,
O souffles contraires ! briseurs de négation !
A quelle infamie consentirai-je ?


Dislocation


Ecrasement, jour aliéné !
Mer glaciale d'infortune !
Est-ce bien moi qui vis encore ?



Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition
 







Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 15:56

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




Je viens d'un peuple évanoui dans des cornes 
d'abondance.
Ma langue, sous l'embonpoint des jours, 
est telle une arme assassinée.
Oh ! mon long chaos ! mes heures vaines !
Toutes les cathédrales m'ont fui...
Mais les gueux rient à belles dents
dessous leurs masques de carnaval ;
Ils bâfrent... bâfrent, encore et toujours, pleins de rictus
énormes, les yeux repus et convulsés d'orgueil.
Le bruit de leurs mâchoires n'est qu'une plaie dévorante
qui m'engloutit avec fureur.
Et moi je tombe... je tombe, étranglé par des rêves défunts
sur un lit sanglotant.
Chaque ventre me pousse vers l'abîme.
Au néant, j'offre mes voeux décapités. 


Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition



Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 14:07

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




Voilà mon coeur qui ne s'ouvre plus.
Voilà mes mains saccagées, frêles nids de prières,
Et ma voix tremblante comme une hostie
Qu'écartèle le doute.
Voici le pain de mes désordres.
Voici l'eau vive de mes troubles.
Je me terre, je me condamne avec des cris d'oiseau fou.
Un soleil âcre me dévore.
Oh ! nuit dressée ! amas de fatigue !
Rien, rien !


Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition
  

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 13:50

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




De quel malheur suis-je obsédé ?
Qui fait gémir mon âme entière
Et s'évanouir mes chimères
Dans un frisson épouvanté.

Oh ! bégaiements de l'esprit dans les blessures du jour.
Oh ! pitoyables conquêtes.
Chacun n'oppose à la vie que son rire enchaîné.



Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition
 


Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 13:36

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




Va, silence ami, étreins-moi de beaux espaces.
Les mots ont renoncé.
Il faut un lieu pour sonder le malheur.
Nous sommes brisés de chimères,
Anéantis de fades raisons.
Le langage est mort.
Ami, dans ton sein, je m'entends mieux vivre ;
Le temps brûle à mes tempes.
Par un geste reconquis saigne l'éternité.


Poème extrait de " La Blessure des Mots " ( L'âme consumée )
première édition
 

  

 
         

                                     




Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens