Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 11:11

 

 

 

 

Les rires blonds

Près des vallons

Courent sans même

Un trouble, un seul.

Loin du linceul,

Tout est poème.

 

Malicieux,

Vingt petits yeux

Dont l’or se voile,

D’un puéril

Soleil d’avril,

Font leur étoile.

 

O cet enfant

Ebouriffant

Chaque seconde,

Entre maints jeux

Purs et neigeux,

Croque le monde !

 

O celui-ci

Effeuille ici

Quelque mensonge

Quand celui-là

Vole au-delà

Du moindre songe !

 

Dans le plein jour,

Ils ont l’amour

En abondance

Et sur la main,

Le doux carmin

D’un feu qui danse.

 

Le ciel est clair.

Ils ont tous l’air,

La bouche rose,

De louanger

Le passager

Don d’une rose.

 

Ainsi longtemps,

Au bout du temps,

Sonnent leurs fièvres

Car l’infini

Cher et béni

Leur tend les lèvres.

 

 

 

Poème extrait de "La Blessure des Mots"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

marlou 18/02/2012 22:05

Merci. Je les retrouve...

Thierry CABOT 18/02/2012 22:21



Chère Marlou,


J'ai pris un immense plaisir à l'écriture de ce poème.


Bien amicalement.


Thierry



marlou 18/12/2011 16:52

Merci Thierry, demain ton poème sera sur mon blog. Il est juste que d'autres l'admirent. Comme tu le dis : un poème est fait pour voyager.
Amitiés

marlou 18/12/2011 15:30

Après si longtemps ce poème parmi les plus beaux de tes poèmes ! Pourrais-je le citer sur mon blog en parlant de toi ?
Pourrais-je te mettre parmi mes liens ?

Thierry CABOT 18/12/2011 15:57



Chère Marlou,


Tu as mon total accord.


La poésie est faite pour voyager.


Encore merci !


Bien amicalement.


Thierry



Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens