Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 20:37

Du brouillard dans la prunelle

Et d'un pas comme endormi,

A l'école maternelle,

Va le tout jeune Rémi.

 

Il est bien petit encore.

Sa maman lui tient la main.

Levé presque avant l'aurore,

Le voilà donc en chemin.

 

A quatre ans, est-ce une vie

De quitter son lit douillet ?

L'âme soyeuse et ravie,

Tout à l'heure, il sommeillait.

 

Le vent d'hiver l'accompagne ;

Il voudrait bien marcher droit ;

Ses beaux châteaux en Espagne

Semblent tous avoir pris froid.

 

Allez ! va, petit bonhomme.

Les grands te sèvrent d'amour.

Pour deux crayons, une gomme,

Tu dois courir dès le jour.

 

Nul ne s'alarme à ta place

De maints rêves estropiés

Quand, la figure si lasse,

Tu frissonnes jusqu'aux pieds.

 

A tes magnifiques songes

Que pas un ne daigne voir,

On préfère nos mensonges

Et les couleurs du devoir.

 

 

poème extrait de "Lumière enfantine"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

marlou 03/01/2015 17:56

Merci d'avoir si bien compris le petit Rémi !
Amicalement

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens