Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 20:42

 

Enfant, voici l'aube sublime

Où comme dans un même envol,

Tes menus pieds qu'un souffle anime,

Osent d'un coup fouler le sol.

 

Et plein d'amour, tu t'extasies ;

Le monde si grand, si nouveau

Est fait d'au moins cent poésies

Dont tu demeures le joyau.

 

Alors, grisé par les louanges,

Ton pas veut charmer tous les yeux ;

On dirait le plus beau des anges

Qui, magnifique, monte aux cieux.

 

Et dans ce chant d'apothéoses,

Battant l'air de tes jeunes mains,

Tu sembles faire un lit de roses

A mille vastes lendemains.

 

 

Poème extrait de "Lumière enfantine"

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens