Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:33

 

Amour, souvent tu te caches.

Combien je souffre… combien !

Jusqu’au seuil hurlant du bien,

Crépitent les armes lâches.

 

O le mal toujours vainqueur !

J’ai tellement froid au cœur.

 

L’homme - pourquoi ? - se sent ivre

De l’or bu sans coup férir.

A peine sait-il mourir,

Encore moins sait-il vivre.

 

O l’argent piètre et moqueur !

J’ai tellement froid au cœur.

 

Et tartuffe qui promène

Sa cautèle infiniment,

Et ment, inlassable, ment

Chaque mois, chaque semaine.

 

O le louche enfant de chœur !

J’ai tellement froid au cœur.

 

Dire qu’on tenait peut-être

L’essentiel entre nos doigts,

Dire qu’une seule fois

Nous aurions enfin pu naître.

 

O quel piteux crève-cœur !

J’ai tellement froid au cœur.

 

 

Poème inédit extrait de "La Blessure des Mots"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

Ming WANG 19/01/2015 22:20

Le mal toujours vainqueur ...
oui oui oui.

Thierry CABOT 19/01/2015 22:49



Un grand merci pour votre visite.


Amicalement.


Thierry



marlou 17/01/2015 06:23

Il y a dans toute vie des moments terribles, mais tout tunnel a une fin...
Amitié Thierry

Thierry CABOT 17/01/2015 10:03



Merci pour votre message, Marlou.


La part autobiographique dans mes poèmes n'est guère importante. Seul l'universel m'intéresse.


Bien amicalement et à bientôt.


Thierry



Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens