Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 20:47

Toute blanche, la taille fine,

En minaudant comme il lui sied,

Une chatte aux grands yeux, Delphine

Esquisse un mouvement princier.

 

Aussitôt, c'est pure folie !

Tous les matous clignent de l'oeil ;

Le lapin souffle : "Elle est jolie";

Au loin la suit un écureuil.

 

Le vieux cheval à demi borgne,

Dès qu'il la voit, hennit gaiement.

Un hibou fatigué la lorgne

Avec un air drôle et charmant.

 

De toutes parts, chacun la montre.

Le chien Médor n'a plus de voix.

Vite on s'élance à sa rencontre

Des plaines ! des routes ! des bois !

 

Et devant ce beau monde en fête,

Plus adorable que jamais,

Delphine annonce un brin coquette :

"Soyez mes amis, désormais."

 

 

Poème extrait de "Lumière enfantine"

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

marlou 09/06/2012 19:06

Une lumière qu'il vaut mieux avoir la patience de capter.
Cela en vaut la peine...
Amitiés

Thierry CABOT 15/06/2012 13:52



Merci Marlou.


De temps en temps, je déposerai sur mon blog un poème de "Lumière enfantine".


Bien amicalement.


Thierry



Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens