Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 21:03









Chers amis lecteurs,



Ici commence mon oeuvre intitulée : "Tout va bien".
Celle-ci traite des faits de société sous la forme de billets impertinents.
Peut-être y trouverez-vous matière à réflexion.



Thierry CABOT


















Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

Stefounzy 06/01/2011 19:02


Oups, mon épouse me dit que Beaudelaire et Edgar Poe était au programme quand nous étions à l'école...

Mais où étais-je donc pendant ces cours là???

Probablement déjà perdu dans mes Rêves...


Thierry CABOT 06/01/2011 23:28



Baudelaire en effet a été très marqué par l'oeuvre de Edgar Poe, perçu lui-même comme son frère en art. Ses traductions font d'ailleurs autorité pour leur valeur littéraire. L'auteur des
"Fleurs du mal" possédait fort bien la langue anglaise, et cerise sur le gâteau, était également poète, et quel poète !


A bientôt.


En toute amitié.


Thierry



Stefounzy 06/01/2011 18:59


Merci de me révéler un "vrai" tempérament poétique.

Je n'écris que depuis 2 ou 3 mois et votre appréciation me va droit au cœur.
Droit au cœur car c'est le premier retour que j'ai de ce que j'écris.
Droit au cœur, car si on m'avait dit que j'écrirai des "poèmes" (A la hauteur de mon vocabulaire, et de ma connaissance "technique" proche du Zéro)valant votre d'aujourd'hui, j'aurai rigolé un bon
coup avant de vous resservir un bon verre, avec une tape dans le dos et un dernier soupir d'impossibilité...

Je sais que beaucoup de pensées se ressemblent, mais, pour ceux que j'ai lu, vos poèmes ne font pas que ressembler à ma pensée... Ils s'en approchent à un point tel que ma quête de "vérité" a été
automatiquement remise au premier plan... Comme un reflex naturel à la lecture de vos mots...

Sur votre parole, je vais tenter de découvrir un peu Beaudelaire et Poe...

Chaleureusement.


Stefounzy,


Stefounzy 06/01/2011 00:31


Bonjour Thierry,

J'entreprends la lecture de ton blog, de tes textes, de ton "œuvre" sur le temps. Mais avant, il m'importe de me présenter.

Je suis un écorché vif permanent... Le temps a œuvré comme un apprenti bouché sur ma psyché, pendant 36 ans.



Je me rappelle... que ma date de naissance... Dès lors, j'ai toujours cru que cette sensation froide à l'absolu me poursuivait et me poursuivrai à jamais... C'était absolument inconcevable qu'il en
soit autrement... Et pourtant...

J'ai maintenant trente six ans et demi... Et comme mon fils, je tiens à mon demi... Il est passé et pourtant si présent...

Un demi qui vaut infiniment plus que les trente six ans précédent... Et pourtant, ce sont ces trente six ans qui ont engendré la présence inestimable de ce demi...


Un demi très bénéfique à mon équilibre,
Un demi qui pérennise tout ce qui le précède.
Un demi qui réconcilie mon "être" et mon "moi".

Je ne parle plus qu'une seule langue, la mienne,
Je tente de répondre avec la vôtre.

Ma parole n'est plus minutée,
Ma pensée a clôturé son compte en banque,
Elle ne s'exprime plus que dans ma tête,
Ma réflexion n'est plus comparée,
Mon "être" est maintenant, mon "moi",
Nous ne sommes plus qu'un... Isolé...

Mais ce demi si présent a son revers de médaille,
Il a déchiré les liens qui unissent une famille,
Un à un, il les a effilochés avant de les rompre.

Ma famille d'origine m'a banni,
M'a fait disparaitre de son lever de soleil,
Privant ma Belle et mes enfants,
De sa lumière protectrice...
Se lavant les mains de ce demi...

Je ne peux leur en vouloir,
Je ne suis plus rien,
Rien d'autre que de la poussière,
De la poussière tournoyante,
De la poussière qui s'échauffe,
De la poussière qui s'agrège,
De la poussière qui rassemble son être,

Il faut très chaud maintenant,
Pas encore assez visiblement,
Mais quand se produit la fusion???
A quelle pression cela se déclenche-t-il?

Quand serais-je une étoile???
Je ne suis plus poussière, je suis magma, mais je ne brille dans le ciel de personne...
Hormis celui de Belle et de mes enfants...
Est-ce nécessaire que je brille dans le ciel des autres???
Je sais que non... Alors pourquoi ne suis-je pas une étoile???




Des questions comme celles-ci me hantent depuis quatre mois, une infinité de questions viennent s'ajouter à chaque stimulations...

Et une de ses stimulations m'a ébranlé!! Et quelques question en sont jailli:

- Cette stimulation s'est produite quand j'ai lu le titre du premier poème (hors "les billets impertinents"), "L'humble vérité".

- Les quelques questions qui me taraudent maintenant est née d'une multitude d'autres questions sans "importance".

Mais en finalité, ces quelques questions m'empêche à nouveau de dormir...



Comment pouvez-vous lire dans mes pensées???
Comment faites-vous pour pouvoir écrire mes pensées avant que je ne les pense??

"L'humble vérité", un titre qui en dit plus que le poème !!! Je n'ai pas osé lire le poème et même d'en lire d'autres...

J'ai bien trop peur,

Peur de me prouver que ce que je "pense" n'est pas de mon fait, que ma pensée ne m'appartient pas...
Je serai comblé que l'on me retire la responsabilité de ma pensée, mais quand moi, je me la suis retiré, cela a décimer mon entourage si rapidement, que je n'ose plus penser à cela...

Et je vous croise sur internet, en train de livrer ma pensée aux autres, mots pour mots...

Je pense que je ne retrouverai un sommeil relativement réparateur que lorsque j'aurai compris comment ceci est possible...


Tu n'es pas le premier que je croise et qui "lit dans mes pensées"... Tu es le deuxième... Il y a peu, j'ai croisé "Albert Jacquard" sur internet...

Cet homme pense si fort et si près de ma pensée... Les mêmes questions sont apparue et par le temps, j'avais fini par retrouver le sommeil... Mais là, je pense que je vais avoir du mal à oublier
que deux personnes lisent dans mes pensées...

En scientifique amateur, je ne peux laisser passer ces évidences:

1 fois, c'est un fait, mais deux fois dans deux situations différentes, cela ne relève plus du hasard...
Curieux comme un scientifique, je n'ai plus d'autres choix que de vous rencontrer pour éclaircir ma pensée...


Si le temps nous laisse l'occasion de nous rencontrer, je sais qu'il en ressortira "quelque chose" de "bon", de "juste"...
Si le temps nous en empêche, alors je garderai à l'esprit ce que j'ai vu, comme preuve pour moi-même...




Maintenant que je me suis "lâché" ici, je vais pouvoir aller lire le poème "l'humble vérité".

Aléa iacta Est...




En lisant le premier


Thierry CABOT 06/01/2011 10:34



Bonjour Stefounzy,


Merci pour votre beau message dans lequel on voit s'exprimer un vrai tempérament poétique.


Il est assez fréquent de trouver chez un auteur l'écho de certaines de ses pensées. Je pense notamment - l'exemple est célèbre - à la proximité qui existe entre l'oeuvre de Charles
Baudelaire et celle de Edgar Poe.


Je tiens également à vous remercier pour les commentaires déposés au bas de plusieurs de mes poèmes. Cela fait toujours chaud au coeur.


Bien amicalement et à bientôt.


Thierry


 


 



mamanbidou 28/08/2009 17:06

bonjour, c'est sublime ! vous êtes un vrai poète , un peu triste car il y a blessure des mots , mais c'est vraiment beau, en plus les mots sont très recherchés , vous me faites penser aux poètes d'avant , il y a une recherche très poétique dans les mots eux même , je ne suis qu'une grandMma qui écrit comme elle pense et n'étant pas très instruite , j'apprécie beaucoup ceux qui ont un réel talent ! merci de m'avoir permis de vous lire ma vieille prof de français vous aurait tout de suite aimé je garde votre adresse et si vous me le permettez , comme j'ai plus de 500 contacts si vous me donnez les références de votre livre je les ferai parvenir à tous mes contacts ! voila ! bien amicalement . mamanbidou

Thierry CABOT 28/08/2009 22:21



Je vous communique par courriel mes coordonnées.
Sachez que j'ai été particulièrement sensible à votre message.
Bien amicalement.

Thierry



blog hosting 21/02/2009 10:51

blog hosting [url=http://wordpress.com]blog hosting[/url] blog hosting [url= http://wordpress.com ] blog hosting [/url]

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens