Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 14:49

Mots clés de l'oeuvre : lyrisme, versification, prosodie, soutien de Paul Guth, poésie d'aujourd'hui, émotion, sensibilité.




Mon îlot de feu clair, mon nid, mon amoureuse,
Depuis quand n'ai-je plus dans ton riche cou blanc
Enseveli ma tête orpheline et fiévreuse
Et d'un bien sans égal épousé tout l'élan ?

L'hiver a déjà mis son lourd sanglot de givre ;
Les violons brisés ont suspendu leurs voix ;
Sur la glace, je vais toujours comme un homme ivre,
Déchiré par les yeux que sans fin je revois.

Où cours-tu donc, lascive, avec ta bouche fière
Où je cueillais, hier, le sel de ton baiser ?
Hier, non, mais plutôt bien des mois en arrière
Car le temps n'est pour moi qu'un poignard aiguisé.

Mon Dieu ! puis-je souffrir qu'à jamais tu deviennes
Cette belle inconnue à qui je disais : " nous " ?
Puis-je abandonner là nos étreintes anciennes
Et piétiner les fleurs encombrant tes genoux ?

Mon supplice, ma faux, ma louve dévoreuse,
Oh ! Pardon, j'ai trop mal, j'ai trop mal en ce jour.
Dans ma poitrine folle, une blessure creuse
La tombe où saigneront mille bouquets d'amour. 



Poème extrait de " La Blessure des Mots ".

http://www.elpediteur.com/catalogue.htm#cabot






 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

josy 27/02/2010 18:20


je suis un peu en retard pour vous découvrir, mais ne dit on pas " mieux vaut tard que jamais ..."
Vous n'allez surtout pas quitte votre blog.
Non ne faites pas ça
Excuez mes fautes de frappe, mais la chimio m'empêchait de manger et j'étais en manque depuis 4 jours....
là ma fille ainée ma pris de l'eau de mer ( genre Sérum de Quinton pour me remonter... dans deux jours on verra...

Excsez moi de vous importuner avec mon état de santé, je continue à lire vos poèmes.
Bien amicalement . Josh


Thierry CABOT 27/02/2010 18:58



Cher Monsieur,

Je suis infiniment touché par votre message, et je vous promets que ce blog continuera à vivre le plus longtemps possible.
Je souhaite de tout coeur que le traitement douloureux auquel vous êtes astreint, ne sera bientôt qu'un mauvais moment.
Recevez mes pensées les plus amicales.

Thierry



renal 07/01/2009 21:22

Pouvoir écrire ces états d'âmes fait un bien fou, et je sens que ce poème sort du plus profond de vous. Moi mes plus beaux poèmes (ce que l'on m'a dit) sont ceux que j'ai écris quand mon cœur souffrait. L'écriture est un moyen d'exprimer nos sentiments, de faire partager nos joies et nos peines. Moi je le ressens comme ça.
Bonne soirée

Georgie 30/11/2008 15:34

Tout d'abord ,je vous remercie de votre visite sur mon recueil poétique Acadien; Nul ne peut juger le talent d'écriture d'une plume poétique car les mots nous viennent de nos états d'âme qui sont d'une pureté incommensurable; toute poésie possède une beauté et la vôtre en est une selon moi; j'ajouterai que ceux qui apportent une critique négative à toute écriture n'ont pas en eux cette grandeur d'âme vouée à l'écriture pure et simple. Bonne continuité et bravo !

Avoir le courage d'exprimer ses états d'âme par l'écriture n'est pas donné à tous ! Au plaisir!
Georgie

Nathalie 23/08/2008 18:20

Personnellement, ce serait dommage de fermer ce blog où coule tant de jolis mots. Vos poèmes sont à couper le souffle ! Sincèrement continuez, vous prie-je, ne fermez rien. Ce serait dommage de nous priver de tant de beauté !

Couleur d'afrique 14/03/2008 07:39

C'est très beau, intense, merci pour ce moment passé !

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens