Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 16:26

 

Il eût suffi d'une épaule éclatante
Sous la chair tiède et soyeuse du jour,
D'un sanglot d'âme irradiant d'amour,
Venu combler mon infinie attente.

De longs soupirs, ô douce, ô pure entente !
Auraient soufflé maint aveu presque sourd,
Languissamment, comme un fleuve qui sourd
Avec une onde à la voix chuchotante.

Moment si vaste et si délicieux !
J'aurais longtemps, captivé par tes yeux, 
Senti mes doigts aussi grands que des ailes ;

Et je me serais tu... fou, consumé,
Le coeur tout chaud d'exhalaisons nouvelles,
Près de ta lèvre au parfum tant aimé.


Poème extrait de la " La Blessure des Mots "

http://www.elpediteur.com/catalogue.htm#cabot





Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

Nayla 23/04/2010 20:33


Oh mes poèmes sont pas aussi poétique que les vôtres et de plus je ne crains de n'être qu'une débutante^^


Nayla 23/04/2010 19:27


C'est un tercet en dizain en plus j'adore écrire des poèmes (tercet) mais en alexandrin... Celui-ci j'ai pas vraiment tout compris mais je le trouve magnifique et très poétique...^^


Thierry CABOT 23/04/2010 20:22



L'alexandrin, Nayla, possède bien entendu ses lettres de noblesse. J'en ai, pour ma part, écrit beaucoup. Néanmoins il est toujours intéressant de pratiquer des mètres différents :
octosyllabes et décasyllabes notamment. La diversité en poésie me paraît tout à fait souhaitable.


Si vous écrivez, j'aimerais bien connaître vos poèmes.


Bien amicalement.


Thierry



Nayla 23/04/2010 08:34


Trop poétique Thierry c'est formidable!!!


Thierry CABOT 23/04/2010 08:47



Bonjour Nayla. Merci de tout coeur.


Bien amicalement.


Thierry



Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens