Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 19:10

 


Assez ! de voeux noyés dans le sang des épreuves.
Laissez-moi, près de vous, bâtir des cités neuves,
Rutilantes ! sans fard ! justes comme à souhait !
Où l'on aime toujours plus fort que l'on ne hait ;
Des villes de légende aux formes inouïes,
Foudroyant le malheur en gerbes éblouies,
Et qui, toutes, feront sous l'éclat de leurs murs,
Briller suavement les yeux les plus obscurs.
Hourra ! le peuple exulte affolé d'espérance !
Le peuple ! horde vive ! extase et fulgurance !
Un fleuve entier ! conquis par de vastes desseins
Et loin duquel fuiront tous les mots assassins !...
Hélas ! mais faudrait-il que quelqu'un me réponde ?
Je ne changerai pas les hommes ni le monde.
Mes vers, mes pauvres vers ont-ils jamais été
Autre chose qu'un rêve à demi déserté ?


Poème extrait de " La Blessure des Mots "

http://www.elpediteur.com/catalogue.htm#cabot

 

 

   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry CABOT
commenter cet article

commentaires

Soyz 11/09/2007 04:02

Wow ! Celui-ci, je l'adore ! Vraiment bon. C'est la première fois que je lit et apprécie les poèmes de quelqu'un d'autre, ormis les poètes connus.

Présentation

  • : Thierry CABOT
  •  Thierry CABOT
  • : Il réunit des textes extraits de mon oeuvre poétique intitulée : " La Blessure des Mots "
  • Contact

Recherche

Pages

Liens